La Cire d'abeille BIO 

Rayon de miel 

La cire d'abeilles : définition

Dans le règne animal, l'abeille est la seule espèce à fabriquer son habitat à partir d'une substance qu'elle élabore elle-même. En effet, au sein de la société complexe et organisée qu'est une colonie, ce sont les abeilles cirières qui ont la charge de fournir la matière première avec laquelle sera construite la structure interne de la ruche : la cire d’abeilles.

Sécrétée naturellement par de jeunes abeilles, la cire est travaillée par les bâtisseuses pour façonner des alvéoles, qui, mises bout à bout avec une parfaire régularité, formeront des rayons. Véritable ossature de la ruche, ces rayons de cire constituent le nid à l’abri duquel les abeilles élèvent leurs petits, stockent leur nourriture et leurs remèdes.

La cire d’abeilles fut la première utilisée par les Hommes pour s’éclairer mais aussi pour la fabrication de baumes médicinaux, l’entretien du bois et du cuir. De l’Afrique à l’Asie, elle est utilisée depuis fort longtemps pour le moulage d’objets en métal ou l’impression d’étoffes….

De nos jours, la cire d’abeilles est largement employée pour la fabrication de cosmétiques, de lubrifiants, d’encaustiques, de composants électroniques… Autrefois utilisée de façon traditionnelle, la cire d’abeilles est dorénavant un produit très demandé sur le marché mondial de l’industrie. Cela a bien sur des conséquences importantes quant aux conditions de sa production et donc, in fine, pour les abeilles elles même.


CIRE d'ABEILLE ALIMENTAIRE BIO
Pain de 25 gr pour graisser vos moules à patisserie 

Cire d'abeille alientaire BIO
Pour des gateaux naturellement croustillants



Composition de la cire d'abeilles

miel abeille noire bio
La cire d'abeille (cera alba) est produite par les abeilles lorsqu’elles sont âgées de 12 à 18 jours, grâce à des glandes spécifiques situées sur les cotés de leur abdomen. Elles la sécrètent sous la forme d’un liquide qui se solidifie en minces écailles transparentes au contact de l’air. Plus de 1000 de ces écailles sont nécessaires pour constituer 1 seul gramme de cire!  Après sécrétion, les écailles de cire sont malaxées et mastiquées afin de pouvoir être travaillées pour la construction des rayons.

Il se dit que pour fabriquer 1kg de cire, les abeilles doivent consommer 7 à 10 kg de miel !

La cire d’abeilles est composée de substances grasses et de substances colorantes. Elle possède une structure  compacte et légèrement granuleuse. Molle vers 35°C, elle est  insoluble dans l'eau. 

Cire d’abeilles jaune ou cire d’abeilles blanche : quelle différence ?

Pure, c'est-à-dire au moment où elle est sécrétée, la cire d’abeilles est cristalline, presque transparente. Mais dans les rayons qui constituent le nid à couvain, les abeilles nettoyeuses tapissent chaque alvéole d’une très mince pellicule de propolis avant que la reine y ponde ses œufs. Sur ces mêmes rayons, les abeilles stockent également du pollen afin de pouvoir nourrir les jeunes larves qu’elles élèvent. Avec le temps et l'usage cette cire se pigmente au contact de la propolis et du pollen, de nuances de jaune, d’orange et de rouge allant jusqu’au noir brunâtre.

La cire jaune est donc issue du cœur de la colonie d’abeilles ; les apiculteurs l’obtiennent en faisant fondre les rayons issus du nid à couvain ( du corps de ruche en apiculture).

Son odeur est puissante et caractéristique. Son usage est le plus souvent réservé à la fabrication de bougies, d’encaustiques… Sa forte teneur en pollen et propolis en font pourtant aussi un ingrédient de choix pour la fabrication de certaines cosmétiques comme le baume égyptien, ainsi qu’en cuisine.

La cire blanche, elle, est prélevée par les apiculteurs en même temps que le miel et donc dans la partie de la ruche dédiée au stockage et à la récolte de ce dernier. En effet, lorsque les abeilles ont finalisé la maturation du miel (lire : savez vous ce qu’est un miel mûr ?), elles bouchent les cellules qui le contiennent avec une mince couche de cire toute neuve et toute blanche ; la cire d’opercules. A la miellerie, cette fine pellicule de cire est otée lors de l'extraction afin que le miel puisse s’écouler de son rayon. L’apiculteur collecte environ 1kg de cire d’opercules pour 100 Kg de miel ! Cette cire, très précieuse donc, est réservée principalement à un usage cosmétique.

Attention : si vous choisissez d’utiliser de la cire blanche, il convient de vous assurer qu’il ne s’agit pas d’une cire jaune blanchie. En effet, il est possible de décolorer la cire en l’exposant au soleil mais aussi, par le biais de traitements chimiques oxydants.

Qualité de la cire d’abeilles : faites très attention !


En même temps que l’invention de l’apiculture dans des ruches à cadres est né le "business" de la cire d'abeilles. Aujourd'hui, au-delà de son utilisation en apiculture, la demande mondiale en cire d’abeilles pour l’industrie ne cesse de croitre (comme pour les autres produits de la ruche d’ailleurs!).

Or, certains n’hésitent pas à parler, depuis quelques années, de dérives manifestes concernant la qualité des cires mises sur le marche et dont les abeilles sont les premières victimes.

Tout d’abord, de trop nombreux cas de cires adultérés par l’ajout de paraffine ont été mis à jours.

De plus, la cire d'abeilles est une matière grasse ayant des propriétés spongieuses et donc susceptible d’absorber les molécules chimiques qui entrent à son contact. En conséquence, outre la présence dans les ruches de nombreux produits chimiques de traitement utilisés depuis quelques décennies dans les ruches, les chercheurs ont identifié plus de 100 pesticides et métabolites dans des échantillons de cire: fongicides, herbicides, acaricides, régulateurs de croissance des insectes, néo-nicotinoïdes, organophosphorés etc. ..

La majorité des apiculteurs utilise des feuilles de cire gaufrées recyclées. Les contaminants présents dans ces cires, se concentrent d’année en année à des taux toujours plus importants, en terme de quantités de molécules mais aussi de variété, contribuant ainsi à un effet « cocktail », nocif certes pour l’homme mais en tout premier lieu pour les abeilles. ( lisez l’article concernant le "cadre à jambage" et qui explique pourquoi j’ai choisi de permettre à mes abeilles de bâtir leurs propres rayons de cire ).


La cire d'abeilles BIO: un gage de qualité?

Cire d'abeille Biologique


Il est très difficile aujourd’hui d’acheter des cires d'abeilles d’origine biologique et donc, à priori, ayant subi moins de contaminations chimiques que des cires « conventionnelles ».

Depuis quelques années, la majorité des cires d'abeilles issues de l’apiculture biologique qu’il est possible d’acquérir, sont des cires d’importation;  originaires le plus souvent de pays africains qui ne sont pourtant pas connus pour leur industrie apicole.

Ces certifications sont réputées « administratives » ; faute de traçabilité fiable, les mentions seraient donc accordées sans connaissance réelle de l’origine des cires.

Ne peut-on raisonnablement pas douter de la qualité réelle de ces cires mais aussi de l’opportunité d’utiliser au sein de nos ruches des cires constituées à partir d’un biotope totalement différent de celui de nos abeilles ?

Ces dernières répondent en grande partie à cette question en refusant bien souvent de travailler à partir de cires étrangères et / ou adultérées !